#

MATéRIAU ACTUEL : LE VERRE

Effet réfléchissant des vitres

Le verre d’une fenêtre classique a un effet réfléchissant. Lorsque le soleil lui est exactement perpendiculaire, elle reflète une part non négligeable de son énergie. Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas plein Sud que l’ensoleillement est maximal sur un vitrage vertical. Plus on s’approche du 21 juin, plus la réflexion vitreuse sera importante. À cette date, 30% du rayonnement est réfléchi. Par contre, une fenêtre de toit offre un angle incident différent au soleil. L’énergie reçue sur un vitrage incliné entre 15 et 45° est environ le double de celle sur un verre vertical. En Provence, la pente des toits est généralement de 18°. Une fenêtre de toit sur la pente Nord laisse pénétrer à peine 14% moins de chaleur que si elle était installée sur la pente Sud. L’effet vitreux diminue très rapidement et devient pratiquement nul dès lors que l’on s’écarte de 15° par rapport au Sud.

La part des rayons qui a été réfléchie n’apporte pas sa chaleur à l’intérieur de la maison.

Supposons que l’on souhaite protéger la maison de la lumière (donc de la chaleur) qui pourrait rentrer par les fenêtres. Jusqu’à 20° du Sud, la parade idéale consiste à ombrer les ouvertures grâce à une avancée de toit (ou un balcon). Au-delà, un arbre caduc pourrait être une solution. Il lui apporterait de l’ombre au moment où le soleil est le plus chaud. Dans ce cas, sous nos latitudes, on obtiendra l’efficacité maximale en plaçant cet écran végétal non pas plein Sud mais décalé de dix huit degrés vers l’Ouest (en 2000).

 

Naviguer

Catgories

Suivez-nous

Tous droits rservs RENOUVEAU THERMIQUE © 2011 - Mentions lgales - Ralisation : Agence Anonymes - Dveloppement & hbergement de site : Intrasite Dveloppement